Les Ô troubles

Les Ô troubles

Un autre, de Christophe Nicolas, aux Éditions Du Riez

Comment réagiriez-vous si, soudain, vous n’étiez plus vous-même ? Je ne parle pas « d’état d’âme » ou de troubles bipolaires mais bien d’une identité, d’une vie, d’un visage, qui disparaissent au profit de ceux d’un autre…un autre plutôt étrange, malsain, mystérieux…On ne vous reconnait plus, on ne voit que cette personne dont vous ignorez tout et dans la vie de laquelle vous êtes comme…coincés ? C’est ce que vivra Sam Marx, après avoir été brutalement tiré du lit par de peu recommandables individus…La vie d’Un autre commence ici...

 

 

 

Le premier quart du livre (arrondissons aux 150 premières pages) est une rafale d’évènements qui, peu à peu, sous la plume de l’auteur, se rapprochent les uns des autres tout en laissant planer un suspense presque provocant. Une première partie magistralement orchestrée ! Par la suite, le rythme de l’œuvre vous implique concrètement dans la vie de cet autre, vous êtes attirés, littéralement enlevés par une suite d’actions saccadées, rapides et si bien rapportées entre les pages que le doute vous envahit. Vous voilà piégé par le maelstrom qu’est ce texte ! Les questions qu’il fait naitre vous obsèdent. « Au diable les 7 h de sommeil, je veux savoir tant pis, je dormirai demain ! » 

Le changement régulier de point de vue est absolument captivant. Les scènes s’enchaînent, chacune aborde l’une des lignes directrices de l’histoire qui, peu à peu se rapprochent, convergent pour ne former qu’un seul et unique point : la réponse tant attendue !

À cela s’ajoute le fait que l’auteur (contrairement à certains de ses homologues) est limpide dans son explication des faits, on ne reste pas sans savoir, sans comprendre, on n’analyse pas les moindres passages de l’œuvre pour conclure en se disant : « bon, j’ai dû passer à côté ». Cet aspect donne de la masse au récit sans pour autant l’alourdir, de la valeur à l’histoire sans la désamorcer, elle est agréablement crédible! On ne lit pas ce texte pour rester sur sa faim !

 

L’ambiance générale sent la mafia, le moisi, le malsain et le lubrique. Les personnages sont tous, à leur façon, intéressants, mystérieux et souvent repoussants. Les sentiments qu’ils expriment sont profonds (filial, marital) mais entachés, souillés par d’autres, plus forts et plus macabres, plus violents et plus sordides…Finalement, les principaux protagonistes ont un peu tous une double vie, à un moment ou à un autre du livre…stop…ne pas spoiler !

Sincèrement, ce mélange entre amour, volonté de chérir, de protéger, désir charnel et violence, obligation sordide, folie, me laisse un goût doux et amer, âcre et sucré au creux de mes papilles littéraires. (Fort agréable d’ailleurs !) D’autant que, je me doutais un peu du dénouement mais, Christophe Nicolas a rajouté son coup de cravache, un « plus glauque encore » auquel il fallait penser !

Ici, on ne vous fait certes pas voir les plus beaux aspects de notre société mais…n’est-ce pas un peu ce qu’on recherche en ouvrant ce genre de livre ? Le monde corrompu qu’est celui de notre personnage principal distrait par son aspect finalement humain, puisque ce sont bien des ressentis et des sentiments humains qui sont mis en scène ici. (Et oui, même s’ils sont noirs et paraissent parfois atrocement inhumains, les actes présents dans ce livre sont on ne peut plus liés aux particularités de nos homologues! Bienvenu chez les Hommes!).

Le sujet traité par Christophe Nicolas aurait pu être la pâle copie de bien d’autres, mais au contraire, il se démarque, il accélère et ralentit pour mieux vous séduire, vous perd et vous recherche, se fait mystérieux à outrance pour être certain que vous ne l’abandonnerez pas sur la banquette d’un wagon crasseux, ou à l’arrière d’un taxi…et vous pouvez me croire, on ne le lâche pas comme on le veut, une fois de plus les Editions du Riez nous régalent dans le choix de leurs publications ! Merci!



14/12/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres