Les Ô troubles

Les Ô troubles

Dernière fenêtre sur l’Aurore, David Coulon, chez Asgard Éditions, Juin 2013

        Il y a cet immense bunker isolé où quatre détenus et systématiquement avilis et torturés. Il y a la belle Aurore Boischel, dix-huit ans, jeune fille de bonne famille, qui gît sur son lit, morte. Assassinée.
Il y a ce détective privé embauché par un inconnu pour filer... un policier. Et il y a Bernard Longbey, le flic revenu de tout, qui sait que la petite bourgade de Bois-Joli est devenue une toile de mort et de folie où l'araignée attend sa proie...(4e de couverture)

 

Dernière fenêtre sur l aurore.jpg

 

        C’est la quatrième de couverture qui m’a d’abord enthousiasmée. Puis, dès les premières pages, le rythme, à la façon d’une respiration saccadée par l’urgence, m’a violemment entraînée des dédales d’un bunker aux rues lyonnaises, en passant par les méandres d’un cerveau dérangé…Ici, le lecteur n’a pas le temps de souffler. Pas de pause contemplative entre deux scènes, on avance, on suit. Le style, simple et très lisible, nous donne parfois l’impression d’être dans la tête même des protagonistes. L’auteur place son lecteur au cœur de l’action, les yeux passent d’un objet à l’autre, il faut faire vite parfois, essayer d’y voir plus clair à d’autres moments. C’est cette présentation des faits qui m’a littéralement piégée entre les pages. Certes, l’intrigue est tout à fait digne d’intérêt, mais je pense sincèrement que présentée autrement elle aurait perdu de sa superbe ! Le style  m’est apparu comme l’élément le plus remarquable ici : vif, tranchant, brutal !

                                                                                      

        L’intrigue justement ; d'une manière générale vous l’aurez compris, j’ai apprécié ce court thriller (une péripétie rondement menée en 230 pages seulement) qui, sans être d’une grande originalité en la matière, joue sur les cordes du genre pour piéger son lecteur. Je ne veux rien vous révéler ici (comme d’habitude, et oui je sais, je le dis à chaque fois !) donc je reste vague, mais il y a de quoi s’interroger dans cette « enquête »…Et de quoi être surpris si on accepte de jouer le jeu. Le suspense et les doutes sont plutôt agréablement répartis sur la durée et, même si parfois il y a de petits « couacs », le dénouement reste crédible.

 

        Les personnages sont peu approfondis, ce qui sied très bien à la stylistique de l’auteur. L’un d’entre eux toutefois sort la tête des pages ; Bernard Longbey. Ce protagoniste, que nous allons particulièrement suivre, est sujet à réflexions. Que deviendriez-vous si vous entendiez chaque jour les récits odieux de victimes innocentes ? Qui serez alors le plus inhumain, le plus fou ; celui qui arrive à « faire abstraction » ou celui qui est submergé par la violence de ses sentiments ? Et jusqu’à quel point un crime est-il excusable ? La vengeance peut-elle mettre un terme à une rivalité ? Autant de questions auxquelles je n’ai absolument pas la réponse…et pourtant, elles seraient dignes d’intérêt…

Nous pourrions dire ici que de manière globale les personnages restent dans leur rôle d’acteurs de polars, mais que nous partageons avec eux, via la plume de l’auteur, une certaine intimité « cérébrale »

 

        En ce qui concerne l’ambiance générale, comme je vous le disais, il n’y a pas de nombreux détails. De ce fait, on ne peut pas vraiment dire (mais attention il s’agit là d’un avis personnel) que l’aspect anxiogène atteigne des sommets…on reste dans le classique à ce niveau. La violence est secondaire au cœur de cette intrigue qui semble davantage vouloir s’appuyer sur la psychologie des personnages.

 

        Pour conclure cet avis, plutôt court je le conçois, mais égal en ce domaine à l’œuvre dont il traite, je dirais que j’ai à nouveau passé un très agréable moment de lecture. Certes bref, mais vif ! Amateurs de polars mordants, vous pouvez y aller ! 



30/08/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres