Les Ô troubles

Les Ô troubles

Konungar, tome 1, Invasions, scénario de Sylvain Runberg, dessin et couleurs par Juzhen, chez Glénat, 2011

L’histoire

 

      Alors qu’une guerre fratricide continue de diviser le royaume d’Alstavik, les attaques des navires de Mog Ruith, un peuple celte venu d’au-delà des mers de l’ouest, se font plus pressantes.

Mais un danger bien plus grand encore va fondre sur cette contrée scandinave. Le retour des légions Centaures, vaincues dix années auparavant. Plus puissantes et féroces que jamais, balayant sans difficulté les soldats du roi postés aux frontières, elles viennent réclamer vengeance. L’heure des choix va sonner pour les deux princes héritiers, Sigvald et Rildrig, pourtant ennemis jurés. Des choix dont dépendra la survie d’un royaume, qui cette fois pourrait bien disparaitre à jamais.

 

 

      Voici un tome qui semble avant tout consacré à la mise en place de l’histoire et à la présentation des personnages. Et tout cela est délicieusement alléchant…plein de promesses…

 

      Commençons par un petit avis sur le graphisme très soigné de ce volume. Les traits sont minutieux, les détails appliqués et certaines pages sont de vrais petits bijoux (ce centaure dès la page cinq!). Les muscles sont saillants, les visages expressifs, les gestes précis.

Les couleurs quant à elles n’agressent pas le lecteur et j’apprécie cette douceur au fil des pages.

Ainsi, je ne peux que faire l’éloge du travail de Juzhen qui a su mettre son talent au service de superbes Vikings ; les personnages principaux sont robustes et fiers, tout simplement : beaux.

Au cours de la lecture, on rencontre de petites créatures qui peaufinent l’ambiance générale, entre Thor et Odin ; « Donne-nous tes yeux, qu’on puisse voir le monde »…les Montagneux et l’Auroch Forestier (un combat au visuel remarquable, avec un véritable effet de mouvement pour un rendu impressionnant!). Bref, une faune riche et savoureuse! 

Le personnage du sorcier permet aussi la présence de belles planches accueillant ses créations rougeoyantes et guerrières.

 

      Pour ce qui est de l’histoire elle-même, on retrouve ce que nous pourrions appeler les « topos » du récit viking ; la mer comme alliée dangereuse, les forêts peuplées par une mythologie scandinave très arrangée par les auteurs, les invasions par vagues, les valeureux guerriers…Mais personnellement, j’adore donc cela ne me dérange absolument pas. La grandeur des lieux et la nature environnante font entrer en jeux bien d’autres choses que nos « simples » protagonistes qui paraissent presque minuscules face à la hauteur du danger.

 

      Ce que je trouve un peu dommage en revanche, c’est l’absence ici de véritable « histoire ». Je veux dire par là que la présentation prime sur un récit vraiment construit. Beaucoup de retours en flash-back dont on a forcément deviné la fin et de magnifiques créatures qui finalement ne réapparaissent qu’en promesse d’un autre tome. Et la dernière page m’a obligée à me jeter sur le tome deux (non, là ce n’est pas vraiment un point négatif je dois bien l’avouer)

 

      Finalement, j’adhère ! Oh que oui j’adhère ! Si le deuxième tome remplit les promesses du premier alors on va dégainer l’épée et sortir notre plus beau bouclier à umbo parce qu’il va falloir trancher du centaure !   

Sur ce, je vous laisse vous faire une petite idée avec ce lien :

http://www.youtube.com/watch?v=idgRMS0zS6E 

 

 

 

 



29/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres