Les Ô troubles

Les Ô troubles

Dans l’Antre des Esprits, d’Olivier Bidchiren aux éditions Lokomodo

 

Ce recueil comporte dix nouvelles fantastiques rédigées par cet auteur aux multiples facettes qu’est Olivier Bidchiren. Il nous offre ici un éventail surprenant de textes alliant ésotérisme, magie, imaginaire, science fiction, poésie et autres ! On prend plaisir à lire, chacun étant libre de parcourir rapidement, de s’arrêter, de s’interroger, de reprendre ou de refermer le livre (mais là il faudra m’expliquer !).

 

 

J’avoue que j’ai choisi ce titre un peu par hasard, la préface de Michel Rozenberg ayant fini de me convaincre après la lecture de la quatrième de couverture, et j’avais plusieurs heures de route à faire ! Et bien finalement, j’ai joué le jeu et j’ai plutôt aimé !

Il y a, certes, de belles histoires, mais il y a aussi matière à s’interroger et pourquoi pas, à avoir un regard introspectif plus poussé. Sommes-nous manipulés par l’invisible? Pouvons-nous tous être Dieu trônant au cœur de la Cène ?  Avons-nous tous, au plus profond de notre esprit, un côté obscure et malsain ? Et ce n’est là qu’un échantillon des questions que nous pouvons être amenés à nous poser à la lecture de cet ouvrage, si le cœur nous en dit bien sûr !

En refermant ce petit livre, j’ai réalisé à quel point il aurait pu être lu différemment, à quel point chacun peut ici choisir l’aspect qui lui correspond et l’exploiter, pour apprécier le moment (c’est comme ça que je l’interprète en tout cas !).

En effet, il y a avant tout les textes soignés, crédibles, où en peu de temps un décor fignolé est planté, une toile de fond sans anicroche. Les personnages, tantôt drôles, tantôt torturés, tantôt passionnés, ne manquent jamais de profondeur, entre les lignes, Olivier Bidchiren prend soin de parsemer les indices nécessaires pour que nous puissions les discerner. Les émotions sont variées, il y a l’envie de sourire, de froncer les sourcils, de se mordre la lèvre inférieure, mais jamais, jamais, de refermer le livre !

Vient ensuite le moment où, au delà de l’histoire, nous voilà maître de la réflexion, de notre propre réflexion !

« Embûches sur le chemin » m’a particulièrement plu ! Et si…et si au fond de chacun, malgré ce dont on veut se convaincre, ce dont on veut convaincre le monde et la société qui nous entourent, nous avions un jardin d’ombres ? Une machine macabre prête à se mettre en branle ? Cette séance d’hypnose nous mène au delà de ce qui est visible en surface, là où tout est possible !

« Parole silencieuse » m’a avant tout amusée ! Quelle situation, bravo à l’imagination de l’auteur ! Ensuite vient le temps de se demander, tout le monde peut-il être Dieu ? Est-ce un fardeau ?

« Par un froid glacial » ou comment la force de l’esprit peut nous sauver ? Charmant texte aux allures de fable, plein de force silencieuse, celle que chacun devrait avoir…

Et ces rocambolesques (et drôles !) « Cambrioleurs », ne sont ils pas superbes et superbement mis en perspective ? La surprise qui les attend est incroyable, son dénouement déroutant !

 

Je ne peux en aucun cas reprendre les dix nouvelles sans risquer de spoiler l’œuvre, mais si je peux me permettre ; oubliez la rationalité, oubliez l’intelligible, adhérez aux pages comme si vous entriez dans un monde nouveau, loin de tout ce que vous connaissez, loin de tout ce que vous croyez pouvoir expliquer ! Le voyage commence alors, êtes vous prêts ?



02/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres