Les Ô troubles

Les Ô troubles

Les Chaînes d’Eymerich, de Valerio Evangelisti (2e volume de la série Eymerich) traduit de l’italien par Serge Quadruppani pour les Editions La Volte, Septembre 2011 (VO italienne en Milan 1995)

7,5/10

 

        L’épitaphe de l’authentique Nicolas Eymerich, dominicain nommé Inquisiteur Général d’Aragon en 1357, évoque sa personnalité : « prédicateur de la vérité, inquisiteur intrépide, docteur de premier ordre ».

Dans la seconde moitié du XIVe siècle, le Grand Inquisiteur Nicolas Eymerich conduit une expédition en Savoie afin d’enquêter sur une improbable résurgence de l’hérésie cathare. Celle-ci, située dans un cadre historique minutieux, laisse apparaître petit à petit des aberrations qui trouveront des échos à différentes époques. Pourrait-il exister un lien entre l’expédition d’Eymerich en 1365 et un trafic d’organes au Guatemala dans la seconde moitié du XXe siècle ? Ou avec des recherches en génétique conduites par la Rache, organisation eugéniste et survivance du cauchemar hitlérien ? Et si ce lien existait, quelle en serait l’incroyable nature ?

Seule la main de fer d’Eymerich pourra dénouer un à un les fils de cet écheveau diabolique et libérer la vérité de ses chaînes, si étroitement emmêlées à travers les siècles. Dans cet entrelacs remarquable de coïncidences entre passé et futur se dessine une vision de notre monde où les hommes n’ont rien à envier aux démons en matière de férocité.

Avec cette deuxième aventure d’Eymerich, Valerio Evangelisti enjambe à nouveau les siècles. Suivant le fil d’une intrigue particulièrement tortueuse, menée comme dans le premier volume sur trois époques fort éloignées, il revisite une question des plus anciennes : que feraient les hommes d’un pouvoir qui les place entre les démons et les dieux ?

 

 Nicolas Eymerich inquisiteur.jpg

 

        D’accord, je sais, je commence par le volume 2 de la série, mais j’ai deux bonnes raisons pour ça : 1- J’ai lu le premier volume alors que je devais être lycéenne, j’en garde un bon souvenir (j’y reviendrai) mais pas suffisant pour vous en parler précisément. 2- On peut très bien lire les deux premiers volumes dans l’ordre qui nous arrange puisque je n’ai pas trouvé indispensable d’avoir une mémoire exacte du 1er tome pour apprécier le deuxième, voilà !

 

        J’avais totalement adhéré à Valerio Evangelisti avec Nicolas Eymerich, Inquisiteur, paru alors aux Editions Pocket. Mais voilà, lorsque je me suis décidée à reprendre la suite…rupture de stock ! Heureusement, La Volte a entrepris (merci) de rééditer cette série, et le volume 2 a fini par échouer entre mes mains !

Déjà couronné du prix Urania en Italie, du Grand Prix de l’Imaginaire et du prix Tour-Eiffel en France, je ne devrais rien ajouter (surtout qu’il est le fruit du travail d’un ancien professeur d’histoire…) pourtant, j’ai quand même envie d’y mettre mon microscopique grain de sel !

 

        Donc, comme je l’ai dit, le premier volume reste pour moi un excellent souvenir, entrelacs contrôlés et cohérents entre les siècles, qui finissent par se rejoindre en une fin que je qualifierais de réussie. Ce dont je me souviens le mieux, et ce qui m’avait frappée, c’est la coexistence d’époques totalement différentes en un même volume. C’est un peu le point fort et la caractéristique de cette série.

        Les chaînes d’Eymerich reprend avec succès ce procédé de bonds dans l’Histoire. On change d’époque en changeant de chapitre, ce qui donne au récit un rythme agréable. Peu à peu, chaque période gagne en relief, on s’enfonce toujours davantage dans les différents univers pour comprendre ce qui les lie les uns aux autres. Ce qui est appréciable, c’est que ce mouvement temporel ne s’accompagne d’aucune faiblesse : le Moyen-âge est aussi bien traité que le futur, qui est lui-même aussi bien travaillé que les années 50. L’auteur maitrise au même degré l’avenir chaotique et le passé sombre. Son style simple et clair n’a rien de bien particulier, mais il y est suffisant pour permettre au lecteur de vivre l’aventure.

 

        Un autre élément propre à cette série n’est autre que son personnage principal : Eymerich. Comme on le sait, il s’agit d’un inquisiteur que l’auteur s’attache à doter d’une psychologie cohérente à sa charge. Les tribunaux d’inquisition sont décriés, il aurait donc pu jouer sur le registre d’une cruauté malsaine, inventer son « petit Moyen-âge sombre ». De nombreux auteurs ne se gênent pas pour déverser un flot d’idées fausses dès qu’il s’agit de cette période, créant alors un véritable défouloir dans lequel anachronismes et fantasmes pervers prolifèrent au gré d’esprits bornés. C’est quelque chose qui a tendance à m’énerver lorsqu’ils revendiquent l’authenticité de leur description... Non, le Moyen-âge n’était pas une époque de haine injustifiée, de bas instincts et de crasse endémique : ces siècles furent avant tout ceux d’une autre façon d’expliquer le monde, d’une autre manière de le comprendre. À travers son personnage, et bien que ce ne soit pas toujours traité avec finesse, l’auteur renvoie l’image d’une période médiévale plus mystérieuse que grossière, et là, il me fait plaisir !

 

        Mais alors, pourquoi 7,5/10 et pas plus ?

Et bien tout simplement parce que certaines longueurs sont venues troubler ma lecture. Le fait de nous parachuter dans diverses époques provoque parfois l’apparition d’un dialogue entre protagonistes qu’on ne connait pas, dans un environnement qu’on ne saisit pas forcément immédiatement. Certes, ces interruptions permettent de laisser planer le suspense sur le chapitre passé, et éclaire un nouveau pan de l’histoire, mais ils peuvent aussi casser le récit. En d’autres termes, l’un des points forts du livre en constitue aussi son tendon d’Achille !

 

        Bref, cela ne m’empêchera pas de me procurer la suite parce que, quoiqu’on en dise, cet inquisiteur, et bien je l’aime bien moi ! Et lire de la fantasy médiévale qui nous offre aussi de beaux passages futuristes et bien, ça restera un plaisir ! 



19/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres